imprimer cette page

Le jour de Saint-Nicolas

Maintes légendes se sont créées autour de Saint-Nicolas. La personne de Saint-Nicolas pourrait bien être une fusion entre deux personnes historiques entre l’évêque de Myra en Lybie qui vivait probablement au IVème siècle et de l’abbé de Sion portant le même nom. Ce dernier était évêque de Pinora et mourra le 10 décembre 564 en Lybie. De ses deux personnes historiques se développa dès le VIème siècle la personne fictive de l‘archevêque thaumaturge.

Une autre légende raconte l’histoire d’un jeune garçon de Patara en Turquie actuelle qui perdait ses parents par une grave maladie. Ils lui ont laissé une grosse fortune qui n’avait pourtant aucune importance pour lui. Quand il s’aperçut que les pauvres et les mendiants de la ville souffraient de famine, il faisait coudre de grandes poches sur son manteau et les remplissait de pommes, de noix et de mandarines afin de les distribuer aux mendiants. Pendant son pèlerinage en Terre Sainte, il souffrait d’extrême détresse. De retour dans son pays, il fut nommé évêque à Myra. Ainsi au Proche-Orient, Saint-Nicolas est devenu patron des voiliers, des commerçants, des voleurs (!), des enfants, des prêteurs sur gage et des étudiants.

Dans beaucoup de régions Saint-Nicolas rend visite aux enfants à la maison, les félicite et leur rappelle ce qu’il faudrait améliorer dans leur comportement. 


webdesign bucca