imprimer cette page

Le poids léger sur la voie de dépassement

A peine 3 kg correspondaient à la chaise en aluminium qui était responsable de la sensation lors de l’exposition nationale à Zurich en 1939. Inversable, stable, empilable, élastique, légère comme une plume et résistante aux intempéries, ce sont les attributs qui distinguent cette chaise légendaire et encore aujourd’hui. La chaise révolutionnaire a été conçue en collaboration avec Hans Fischli, Hans Coray et la fabrication de marchandise métallique Blattmann. Elle jouissait d’une grande reconnaissance mais pourtant ces chaises ont été bradées à 5 francs pièce à la fin de l’exposition. En Amérique, la Navy demandait à Emeco de développer une chaise légère et inoxydable pour les sous-marins. Comme l’histoire se développe, la Navy fabrique désormais également de bouteilles de Coca en PET recyclé.

L‘aluminium est un matériel de longévité. Les efforts d’énergie pour la production d’aluminium primaire sont relativement importants, mais une fois extrait, l’aluminium se recycle entièrement et nécessite peu d’énergie. „Il est ridicule de construire un produit éphémère et à la vie dissolue“, statuait Heinrich Gerhard, le constructeur de RADAR. Il restait fidèle à ce principe. Ses fabrications en aluminium étaient guidées par la nécessité d’utiliser le meilleur matériel pour le produit. Ainsi la feuille d’aluminium d’une épaisseur de 1mm reçoit assez de stabilité par la technique de pliage pour toute l’étagère. Le matériel n’était pas une nouveauté en soit mais davantage par son application et sa formation, ajouta le développeur de RADAR. Un rayonnage devrait rester un système qui s’aménage et se transforme au gré des désirs.

La présence d’une optique  filigrane alliée à une élégance discrète a convaincue les membres du jury. Le système de rangement « Tall » a été primée en 1999 par le „Roter Punkt“, le Red Dot Award d’aujourd’hui. Il correspondait à la nature de Heinz Gerhards par une pensée écologique et économique parce que les deux aspects se paient à long terme. Il faisait produire dans la région pour profiter des trajets courts. La qualité serait primordiale déclara-t-il en 2001 pendant une interview avec le journal  „hochparterre“, car il faudrait compter environ 20 % de rejet pour les tôles provenant d’Italie. La moitié du succès consisterait à choisir les bons sous-traitants. Et encore de l’économie – le dessus de la table „Logo“, ne se fixe que par des ventouses et s’utilise ainsi des deux côtés. La table de jardin „Atlas“ se remet toujours droit même sur des surfaces dénivelées. Les pieds flexibles s’adaptent à tous les terrains. L’étagère „Tall“ s’aménage aux besoins changeants avec des accessoires comme le support CD, les tiroirs, les portes battantes en alu ou en verre.

« Les meubles RADAR ne sont pas les acteurs principaux sinon l’âme serviable pour un public ouvert qui achète en toute conscience du prix et de la qualité » résumait Gerhard par sa philosophie du produit. Rien à changer dans cette déclaration après la mort précipitée de Heinrich Gerhard.

Extraits de: wohnrevue 8/97, hochparterre 03/01


webdesign bucca