imprimer cette page

Sympathie et humour aident à répondre du tac au tac

Un automobiliste énervé vous sort  : « Eh, tu as tes yeux en face des trous ? » En toute tranquillité vous répondez: « En regardant quelques-uns de mes compatriotes, ça ne serait qu’un avantage ». Ou réagissez- vous comme la plupart, vous êtes prêt à riposter si vous avez assez de temps pour trouver la bonne réponse ? 

 

Répondre du tac au tac aide à réagir contre les attaques verbales non adéquates. Cette science vous soutient lors des présentations, des discours, des conférences et des discussions ou tout simplement partout où l’on est critiqué. L’humeur et la sympathie aident à atteindre son but plus facilement qu’avec des prises de tête : « Vous faut-il toujours deux parkings ? » - « Non, seulement quand je roule en voiture! »

 

Jusqu’à un certain point, il est possible de s’entraîner facilement dans la façon de riposter. L’habilité principale consiste à ne pas se laisser provoquer, de ne pas se justifier mais de contrer d’une manière créative et amusante. Avec une réponse d’un esprit vif, vous relancez le ballon - savoir répondre immédiatement est le comparable à une action d’autodéfense. La disposition de se battre reste primordial pour une réponse immédiate. Il est plus important d’ouvrir la bouche que de répondre d’une façon originale. Reprenez alors du poil de la bête pour contredire. Dressez l’oreille et réfléchissez rapidement afin de mobiliser votre fantaisie et votre créativité. Evitez d’être acharné, réagissez avec de l’humour même si on vous attaque d’une manière offensante. Il ne faut pas rechercher du perfectionnisme, en revanche l’improvisation est fortement impliquée et demandée. De plus une vaste culture générale est également nécessaire pour avoir le savoir contextuel.

 

Ne prenez pas tout au sérieux  - et certainement pas vous-même. Celui qui ne craint pas de se rendre ridicule arrive à penser d’une manière créative et lui permet de réagir immédiatement avec un sens humoristique. Evitez de vous défendre ou de vous justifier sans cesse. Ecoutez bien et devinez l’intention de votre vis-à-vis. En quelque sorte, coupez-lui l’herbe sous les pieds, exagérez ou exprimez-vous positivement. Ebahissez et surprenez votre interlocuteur avec de l’humour, ne prenez pas personnellement une attaque verbale. Gardez une attitude positive et soyez au-dessus de ça. Répondre du tac au tac signifie de poser une chute qui n’est jamais péjorative : "C’est bien les femmes!" -  "Correcte ! Compétente, intelligente et en plus d‘un look d’enfer !"

 

Celui qui est sûr de soi et peut accepter ses points faibles, celui qui pense d’une manière indépendante ne devra pas se défendre. Celui qui ne se sent pas attaqué sait fixer les limites. Observez votre propre communication et celle de votre entourage. Il vaut la peine de suivre attentivement les dialogues lors des séances ou dans les médias pour réfléchir à trouver une réponse adéquate qui correspond à la situation. Apprenez à penser sur les différents niveaux et de prévoir les réactions possibles. Jouez avec les mots, faites des associations et réfléchissez à ce que vous répondrez à une déclaration déterminée.

 

"L’humour est le bouton qui empêche que l’on pète un câble“ - Joachim Ringelnatz


webdesign bucca