• S'inscrire à la newsletter  |  Contact  |  Impressum  |  adeco.ch
  • adeco adeco

    Le grain de sable dans la mécanique ?

    Parfois, les affaires ne marchent pas comme sur les roulettes et la collaboration ne fonctionne pas sans faille. Les antipathies et les troubles pétrifient quelques uns et bloquent un groupe entier. Sous-entendu et opprimés, ils dictent les processus des groupes, des dirigeants, des gouvernements. Les participants organisent une table ronde en présence physique mais en absence psychique. Les débats prennent la mauvaise direction ou tournent en rond. Les décisions ne sont pas prises sur une base de réflexions réelles si ce n’est celles soumises à une dictature de troubles – les antipathies entre participants, les intérêts sous-entendus. En conséquence, les résultats sont absurdes et souvent destructifs.   

     

    Ruth Cohn, décédée le 1er février 2010, a élaboré des règles d’appoint:


    Parlez en „Je“. Souvent, nous nous cachons derrière les formules comme  „On devrait le faire de cette façon“ ou « Chacun pense ceci ou cela ». Il est ainsi plus difficile d’exprimer son opinion et de l’accentuer comme sa propre déclaration. Oubliez le „on“ et utilisez le „je“. Par ce moyen, cessez de vous cacher et prenez la responsabilité individuelle sur vos épaules.

     

    Durant une séance, essayez de donner et de recevoir ce que vous aimeriez donner et recevoir. Si vous posez une question, expliquez pourquoi et ce que cela signifie pour vous. Il est primordial que les participants s’investissent au processus du groupe.

     

    Définissez vous-même quand vous parlez et quand vous vous taisez et ce que vous exprimez. Pour une concordance, il est important de filtrer les propres déclarations. Sachez qu’on ne peut pas toujours tout exprimer ce que l’on a en tête.

     

    Retenez vos interprétations autant que possible, mais exprimez vos motifs personnels. Souvent les essais d’interprétation ont quelque chose à voir avec l’interlocuteur lui-même. Personne ne souhaite être interprété – et éventuellement d’une manière erronée. 


     „Il nous reste peu de temps, c’est pourquoi il nous faut prendre notre temps“(Ruth Cohn)

     

     
    Les autres points de cette newsletter:

     

    • Le voyage dans le temps
    Le sac à commission

    adeco

    Le conseil pratique

    La lampe de poche

    Le nom est programme – certainement en allemand. Une combinaison amusante entre un cabas et une lampe. Une idée pour donner une seconde vie aux cabas employés et empilés dans un coin perdu de la maison. Désormais, on retourne le sac sur la lampe et voilà votre lampe de poche personnelle. L’apparence de votre espace change grâce à la lampe de poche de délicat à pop, du foncé au lumineux, du blanc au coloré.

    Une idée lumineuse – dans le sens propre du mot – qui a été créée par un imprimeur et un sculpteur sur métal Behrouz Varghaiyan et a reçu la protection du design suisse, n° 2010-00055. Varghaiyan est né en 1956 à Täbris en Iran. Celui-ci a fait sa formation dans la peinture et ses preuves à l’Académie des Beaux-Arts de Paris. Il vous est également possible de commander un sac muni de sa signature.

    www.adeco-shop.ch
    www.varghaiyan.ch